Photo: Pierre Bannon


Photo: Francis Bossé


Photo: Michel Bordeleau



Nous joindre

Atlas des oiseaux
nicheurs du Québec
801-1550 av. d’Estimauville
Québec (Québec)  G1J 0C3

1 877 785-2772

Adresse courriel


Les partenaires
de l'Atlas

Découvrez qui sont les
personnes et les
organisations qui pilotent ce
projet d'envergure.


Observateurs d'oiseaux recherchés!

Vous êtes un passionné d’oiseaux ou encore vous observez les oiseaux régulièrement? Que vous soyez un expert ou un débutant, voici la chance de contribuer au plus ambitieux projet ornithologique du Québec : le nouvel Atlas des oiseaux nicheurs du Québec.

Si vous envisagez de vous inscrire comme participant au projet d’atlas ou si vous voulez en apprendre davantage sur le projet et les tâches des observateurs bénévoles qui y participent, consultez d'abord la Foire aux questions.

Si vous souhaitez vous inscrire, cliquez ici.

Si vous êtes déjà inscrit comme participant, vous trouverez dans le Guide du participant les instructions et les explications permettant de contribuer au projet, depuis les préparatifs qui précèdent la collecte de données sur le terrain jusqu’à la saisie et l’envoi des données aux responsables du projet. Vous trouverez aussi plusieurs informations utiles sur ce site Web, qui constitue le principal point d’entrée du projet.

Nous espérons sincèrement que votre participation au projet d’Atlas des oiseaux nicheurs du Québec contribuera à enrichir vos connaissances sur les oiseaux et vous fera vivre des moments mémorables.

L'équipe de l'Atlas


Nouvelles du projet

25 août 2014. Vous souhaitez appuyer l’Atlas? Jusqu’au 14 septembre prochain, VOTEZ QUOTIDIENNEMENT pour le Regroupement QuébecOiseaux dans le cadre du concours Un appel pour la Nature! Chaque titulaire de compte Facebook a le droit de voter une fois par 24 heures (p. ex. si quelqu’un a voté à 15h00 hier, il ne pourra pas voter avant 15h01 aujourd’hui). La façon la plus simple de ne pas oublier de voter est de s’inscrire à notre sympathique rappel quotidien. Pour plus d’information sur le concours, cliquez ici.
06 août 2014. La fin de la dernière saison de l’Atlas approche à grands pas. Nous vous demandons de saisir vos données en ligne rapidement afin que nous puissions entamer la révision finale des mentions de l’Atlas dès que possible; si vous n’avez pas accès à Internet, transmettez vos formulaires papier à votre responsable régional ou aux bureaux de l’Atlas. N’oubliez pas que vous courez la chance de remporter un des prix de participation si vous avez consacré 20 heures d’effort dans une parcelle cette année. Nous vous ferons connaître les faits saillants de la saison 2014 d’ici à quelques semaines. En terminant, nous vous invitons à lire le témoignage d’appui que nous a récemment fait parvenir Pierre Drapeau, professeur à l’Université du Québec à Montréal, co-directeur du Centre d’étude de la forêt et co-auteur de l’ouvrage Aménagement écosystémique en forêt boréale. Bonne fin d’été à toutes et à tous!
Consultez les archives

OISEAU DE LA SAISON


Photo: Michel Bordeleau

Dès son retour des côtes de la Floride et du golfe du Mexique, où il hiverne, le Fou de Bassan s’établit dans une des trois colonies du golfe du Saint-Laurent, soit l’Île Bonaventure, Anticosti ou le Rocher aux Oiseaux (au large des Îles de la Madeleine). Ces colonies, qui abritent une très grande part des effectifs totaux de l’espèce en Amérique du Nord, sont densément peuplées : le territoire défendu par chaque couple se limite au nid - composé de boue et d’algues - et à un espace suffisamment grand pour le groupe familial. Vers la dernière semaine d’avril, la femelle pond un œuf unique, que les parents incubent tour à tour avec leurs pattes palmées très vascularisées. L’éclosion survient au début de juin, et les premières envolées des jeunes s’effectuent habituellement en septembre. Durant l’élevage, les adultes nourrissent inlassablement leur oisillon, parcourant jusqu’à 100 kilomètres à la recherche de maquereaux, de harengs et de capelans. Le spectacle des adultes effectuant un piqué pour fondre sur un banc de poissons est fascinant, d’autant plus que les oiseaux peuvent atteindre la profondeur impressionnante de 15 mètres en plongée! (Source : Gauthier et Aubry 1995).


TABLEAU D'HONNEUR

Liste des participants ayant contribué le plus à la récolte des données. Pour voir la liste complète, cliquez ici.

ParticipantTotal


PARTICIPEZ AU PROJET

Tous les observateurs d'oiseaux sont invités à participer à l'Atlas des oiseaux nicheurs du Québec. En bref, le travail demandé aux participants consiste à visiter les divers habitats d’une parcelle d'inventaire (100 km2) pour y recenser des indices de nidification pour le plus grand nombre d’espèces d’oiseaux possible.


Photo de la Paruline noir et blanc par Simon Pierre Barrette.

Mise à jour : 6 août 2014